Désinfecter les fruits et les légumes

Désinfecter les fruits et les légumes

Diverses contaminations bactériennes mettent à risque les producteurs, les distributeurs et les détaillants des fruits et légumes. De plus, les moisissures peuvent réduire drastiquement la durée de vie des produits.

Les stérilisations UV pour aliments assurent une désinfection facile des surfaces, des emballages et des convoyeurs utilisés. Ils peuvent être utilisés pour stériliser les viandes, les volailles, les poissons, les fruits et légumes, les aliments cuits, etc. Quelques secondes d’exposition aux UV seront suffisantes pour stériliser 99,9999% des contaminants les plus connus dans l’industrie des aliments.

Grâce à ses systèmes de désinfection de l’air haut de gamme, Sanuvox propose la solution idéale quand l’objectif est de détruire les bactéries et les champignons qui se trouvent à l’état naturel en surface du fruit ou du légume, et qui sont responsables de son pourrissement prématuré, sans laisser de résidus comme les traitements au chlore, ou de modifications comme l’irradiation aux rayons gammas. Cette stérilisation des fruits et légumes diminue significativement le besoin en pesticides.

LES ÉQUIPEMENTS UTILISÉS

Les purificateurs IL Coil Clean sont disponibles en différentes longueurs (de 12 à 60 pouces). Ils sont équipés de réflecteurs paraboliques et de lampes recouvertes de téflon en cas de bris. Les unités sont positionnées à équidistance au-dessus des convoyeurs selon les calculs effectués relativement au contaminant à éliminer, au taux de stérilisation désiré et à la vitesse des équipements.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Le client verra à concevoir un boîtier en aluminium ou en acier inoxydable pour contenir l’assemblage des lampes tout en empêchant la visualisation directe du rayonnement UV-C. Les fruits et légumes seront ainsi exposés pendant quelques secondes aux UV-C lors de leur parcours sur le convoyeur. Ces quelques instants seront suffisants pour stériliser les aliments des pathogènes et ralentir leur processus de mûrissement.

ÉTUDE RÉALISÉE SUR LES FRAISES
Des chercheurs du département des sciences des aliments et de nutrition de l’Université Laval viennent de démontrer que l’exposition des fraises à un rayonnement ultraviolet artificiel prolongerait d’un tiers leur durée de vie sur les tablettes. En effet, des fraises fraîchement cueillies à l’Île d’Orléans et exposées à des rayons ultraviolets de type C, ont conservé leur fraîcheur pendant 14 à 15 jours, alors que les fraises non traitées commençaient à s’abîmer dès le dixième jour.

Telles sont les conclusions de cette étude, publiées dans le dernier numéro du Journal of Food Science par Mebarek Baka, Julien Mercier, Ronan Corcuff, François Castaigne et Joseph Arul. La réfrigération, qui ralentit la prolifération des micro-organismes et le mûrissement du fruit, permet une conservation efficace mais limitée des fraises.

« L’exposition aux UV-C s’avère une approche très intéressante pour faciliter la mise en marché et la distribution des fruits et légumes frais », signale Joseph Arul. Ce traitement ralentit le processus de mûrissement des fraises; elles demeurent fermes plus longtemps, leur taux respiratoire est plus faible, leur coloration est plus attirante et leur goût ne serait pas altéré. “On croit que l’exposition aux UV-C tuerait une partie des moisissures à la surface du fruit ou, ce qui est plus probable, que le traitement stimulerait les mécanismes de défense de la fraise”, avance le chercheur.

L’équipe du professeur Arul a déjà démontré les vertus de l’exposition aux UV-C pour la conservation des carottes, des brocolis, des tomates et des bleuets. “Dans un premier temps, rappelle-t-il, notre but était de comprendre la physiologie des mécanismes impliqués et d’identifier le meilleur moment et la dose de l’exposition. Les recherches visent maintenant à produire un prototype d’appareil d’exposition aux UV qui permettrait de traiter des milliers de tonnes de fruits et de légumes aux formes parfois irrégulières, sans faire augmenter significativement leur prix de vente.”

LES INSTALLATIONS POSSIBLES

De nombreux établissements peuvent être équipés avec les systèmes IL-CoilClean, tels que les producteurs maraîchers, les importateurs de fruits et légumes, les producteurs hydroponiques, et les emballeurs à valeur ajoutée.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Réduire les contaminants et l’éthylène dans les chambres froides

Réduire les contaminants et l’éthylène dans les chambres froides

La prolifération des moisissures et des bactéries dans les chambres froides ou les entrepôts peuvent avoir un impact direct sur la qualité des viandes, des poissons, des fruits et des légumes entreposés ou transformés. De plus, le dégagement d’éthylène peut réduire la conservation des fruits et légumes en favorisant l’accélération du mûrissement.

Les unités de désinfection des surfaces Multi-IL Coil Clean de Sanuvox installées face aux serpentins de refroidissement détruisent les micro-organismes, tels que les bactéries et les moisissures qui s’y développent tout en diminuant la concentration d’éthylène par oxydation de la molécule.

Grâce à ses systèmes de désinfection de l’air haut de gamme, Sanuvox propose la bonne solution quand l’objectif est d’augmenter le temps de conservation des fruits et légumes dans un environnement de chambre froide en réduisant les émissions d’éthylène et les bactéries.

LES ÉQUIPEMENTS UTILISÉS

Unités de désinfection Multi-IL Coil Clean installées en face des serpentins dans l’unité de réfrigération. Chaque unité comprend une lampe UV-C /UV-V. Le module contenant les ballasts utilise des témoins DEL indiquant le statut des lampes et quand les changer (tous les deux ans).

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

L’unité désinfecte l’air de deux façons :
1. La section UV-C germicide des lampes détruit les contaminants biologiques, les moisissures et les bactéries, qui se développent sur les serpentins de climatisation et réduit donc leur distribution.
2. La section oxydante des lampes UV-V diminue l’éthylène libéré et ralentit donc le processus de maturation des fruits et des légumes.

 

RALENTIR LE PROCESSUS DE DÉCOMPOSITION AVEC LES UV-C
Le processus de décomposition affecte aussi les produits frais, causé en grande partie par des champignons parasitaires et des moisissures. Grâce à ses propriétés germicides, l’UV-C est très efficace pour éliminer la reproduction de ces bio-contaminants. L’UV-C détruit les spores, les moisissures et les champignons aéroportés, ralentissant ainsi la contamination d’un fruit à l’autre.

RALENTIR LE PROCESSUS DE MÛRISSEMENT AVEC LES UV-V
La photo-oxydation UV-V peut être utilisée pour détruire les composés chimiques qui déclenchent le mûrissement des fruits et légumes. L’UV-V oxyde et neutralise les molécules d’éthylène libérées par le mûrissement, retardant ainsi la diffusion du processus à l’ensemble des produits entreposés.

Les différents états d’une plante sont influencés par des hormones végétales. Un composé organique lié à la maturation est l’éthylène, un gaz produit par les plantes à partir d’un acide aminé, la méthionine. L’éthylène augmente le niveau intra-cellulaire de certains enzymes dans les fruits et légumes fraîchement récoltés, enzymes qui incluent :

L’amylase, qui hydrolyse l’amidon en le transformant en sucre simple.

La pectinase, qui hydrolyse la pectine, une substance qui conserve la fermeté aux fruits.

Il est donc possible de ralentir le processus de maturation en réduisant la concentration de gaz éthylène dans l’air avec la photo-oxydation UV-V. L’éthylène sera alors transformé en dioxyde de carbone et en eau.

LES INSTALLATIONS POSSIBLES

De nombreux bâtiments et établissements peuvent être équipés avec les systèmes IL-CoilClean, comme les chambres froides d’épiceries, les fruiteries, les entrepôts de conservation, les producteurs maraîchers, et les camions de transport réfrigéré.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :