Purifier l’air et détruire les bio-contaminants aéroportés

Il n’est pas inhabituel de constater à l’intérieur des bâtiments des odeurs, des contaminants ou des allergènes provenant de l’extérieur, diffusés par les entrées d’air frais. Restaurants et usines attenantes, odeurs de diesel des camions de livraison, kérosène des aéroports à proximité, etc., autant de sources d’odeurs désagréables qui sont distribuées par les systèmes de ventilation dans les bâtiments.

Les unités de purification d’air aux UV BioWall et Quattro de Sanuvox sont des solutions idéales à ces situations désagréables. Elles sont abordables et efficaces, moins restrictives que les méthodes absorbantes usuelles. Ces unités brevetées éradiquant les contaminants biologiques, tels que les moisissures, les bactéries, les virus, les germe et les allergènes. Elles diminuent les odeurs biologiques et chimiques, et les COV par recirculation.

Installées parallèlement au flot d’air, ces unités permettent de prolonger le temps de contact au rayonnement UV avec un minimum de restriction

EQUIPEMENTS UTILISÉS

Unités insérées parallèlement au flot d’air dans la gaine de ventilation du côté retour. Ces unités sont dotées de lampes UV-C germicide ayant chacune une section d’un pouce d’UV-V oxydante. Deux de ces sections sont masquées de papier aluminium. Si le procédé d’oxydation n’est pas satisfaisant, on ajuste l’oxydation en découvrant une section à la fois.

INSTALLATION TYPIQUE SUR CONDITIONNEUR D’AIR EN TOITURE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

L’unité dotée de lampes UV purifie l’air de recirculation de deux façons :
1. La section germicide UV-C détruit les contaminants biologiques dans l’air (virus, moisissures, bactéries).
2. La section oxydante UV-V oxyde les composantes chimiques présentes dans l’air par photo- oxydation. Certaines unités sont conçues pour être « modulables » sur place (exemple : QUATTRO GX4).

ACTION SUR LES CONTAMINANTS BIOLOGIQUES ET CHIMIQUES

1- PHASE D’ACTIVATION :   H2O + O* –> OH* +OH*
Des photons énergétiques ultraviolets (170- 220nm) sont émis à partir d’une source à haute intensité permettant de décomposer les molécules d’oxygène en oxygène monoatomique activé.

2-PHASE DE RÉACTION :    OH*+P –> POH
Les atomes d’oxygène activé (O*) sont alors mélangés au courant d’air à traiter et réagissent avec n’importe quel composé chimique à base de carbone-hydrogène ou de souffre en les réduisant par oxydations successives à des sous-produits inodores et inoffensifs. Si les contaminants aéroportés sont moins nombreux que les atomes d’oxygène activé, il y aura alors formation d’ozone (O3) suite à l’oxydation normale des molécules d’oxygène (O2).

3-PHASE DE NEUTRALISATION (aussi appelée germicide) : O3+UV(C) –> O2+OH*: O+O –> O2
La longueur d’onde (UVC 254nm) pour la phase de stérilisation est bien connue pour ses propriétés hautement germicides.
Le rayonnement ultraviolet sur les bactéries est abondamment documenté.

DÉCOMPOSITION CHIMIQUE :

Formaldéhyde CH2O +OH* –> CO2 + H2O

Ammoniac NH3+OH* –> N2 + H2O

Styrène C8H8 + OH* –> CO2 + H2O

Mercaptans H2S + OH* –> SO2+ H2O

LES APPLICATIONS POSSIBLES

De nombreux bâtiments et établissements peuvent être équipés de ces unités de purification de l’air, tels que les bâtiments près des aéroports, les bureaux attenants à un entrepôt (diesel), les imprimeries, les restaurants, les ateliers mécaniques, ou les crematoriums.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Pas encore de commentaire, ajoutez le vôtre ci-dessous !


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *